Stage et travail de fin d'études

Stage

 

Un stage est prévu au programme de cours. En outre,des stages à l’étranger sont également possibles.

Le stage comporte 200h et est comptabilisé pour 10 ECTS dans le programme du master. Il est considéré comme un stage de pratique professionnelle encadrée. Il doit répondre à toute une série d’exigences de procédure qui sont décrites dans le règlement des stages (cf. annexe). Le règlement ainsi qu’une fiche d’identification et quelques autres informations sont rassemblées dans le carnet de stage qui, par les signatures qu’il comporte, est le témoin de l’officialisation du stage. Le règlement précise les attentes vis-à-vis du maître de stage. Le tuteur académique est un professeur ou un membre du personnel scientifique sous la responsabilité d’un professeur qui assure le suivi de l’étudiant, garantissant la contribution du stage à la formation universitaire en criminologie. Le règlement prévoit au minimum trois rencontres entre le tuteur académique et l’étudiant : avant le début du stage pour définir le projet de stage, pendant le stage pour vérifier si le stage poursuit les objectifs fixés et pour définir le contenu du rapport de stage et en fin de stage en vue d’une évaluation du stage.

 

ATTENTION :

Les stages se déroulent au premier quadrimestre du bloc 2. L'étudiant ne peut réaliser son stage qu'aux conditions d'avoir acquis au moins 45 crédits de cours du programme de master en criminologie (hors crédits supplémentaires) et d'avoir suivi les cours en pré-requis du stage.

Le Département de Criminologie organise une bourse de stages le jeudi 26 mars 2018 à partir de 13h30 (infos sur www.uliege.be/careercenter  - catégorie événements) .

L'étudiant du bloc 1, concerné par un stage l'année prochaine, doit impérativement se présenter à la bourse de stages afin de rencontrer différents maîtres de stage dans les domaines qu'il souhaite. Il appartient aussi à l'étudiant d'obtenir un accord d'un maître de stage au départ de la bourse de stage ou en postulant auprès d'une institution à partir du moment où la liste des différents lieux de stage a été publiée sur myULiège.

Documents

Fiche d'analyse de risques

Carnet de stage 2018-2019 

Fiche d'accord de stage 2018-2019

 Convention de stage 2018-2019

Travail de fin d'études

 

Le travail de fin d'études (TFE) est le couronnement des études et doit montrer l'aptitude de l'étudiant à exposer les résultats d'un travail personnel avec méthode et rigueur scientifiques. Le travail de fin d'études est obligatoire et est reconnu comme un travail d'une importance considérable (15 ECTS - 16 ECTS à partir de 2016/17).

Les critères de délibération (cf. annexe) prévoient d'ailleurs qu'une note de moins de 10 au travail de fin d'études entraîne l'ajournement de l'étudiant, quelle que soit la moyenne des cours. En outre,  à partir de 2015/16, le TFE sera pondéré à 25% du total des points du master. La réalisation du TFE est une occasion pour l'étudiant de se familiariser à la recherche et d'être directement confronté à ce qui fait la spécificité d'une formation universitaire en général et en criminologie en particulier. En effet, l'école considère que savoir comment les connaissances s'élaborent participe à en appréhender les limites et donc à savoir, le cas échéant, les remettre en cause, voire à en produire de nouvelles.

 

Concrètement, l'étudiant choisit son sujet en fin de 1er master, soit sur proposition d'un promoteur, soit de sa propre initiative. Le sujet doit être accepté par le promoteur avant d'être approuvé par le Conseil de l'Ecole.

 

Le texte finalement produit doit montrer l'aptitude de l'étudiant à traiter une problématique dans son ensemble, à mener un projet complet à bien, depuis sa conception jusqu'à sa traduction dans un écrit et sa présentation orale.

 

Le travail de fin d'étude est un travail personnel qui au final est bien plus qu'une simple compilation puisqu'il permet à l'étudiant de mettre en valeur ses capacités en termes de sens critique, d'esprit d'analyse et de synthèse.

 

Pour parfaire cet exercice, l'étudiant est tenu de rencontrer au moins trois fois son promoteur pendant la réalisation du travail. Le promoteur va guider l'étudiant dans la mise en place du cadre méthodologique, le recueil des données et leur exploitation. Son rôle pédagogique est prédominant puisqu'il est également là pour permettre à l'étudiant de surmonter les difficultés qu'ils rencontre.

 

Le travail de fin d'études donne lieu au dépôt d'un écrit d'une vingtaine de pages, hors annexes, et doit être défendu oralement devant un comité d'évaluation en fin de bloc 2. La défense du travail de fin d'études comporte un exposé d'une dizaine de minutes et la défense proprement dite, sous la forme de questions/réponses. L'évaluation est réalisée par un comité d'évaluation, généralement composé de trois membres désignés par le Conseil de Département et dont les noms sont communiqués par voie d'affichage aux étudiants. Le comité juge le travail écrit ainsi que la défense orale. Il remet une note collégiale pour l'ensemble du travail.

Attention, à partir de 2017-2018, le dépôt du TFE ne sera valable que lorsqu'il aura été déposé en ligne, dans les délais, sur la plateforme MatheO.

 

Documents

Règlement du travail de fin d'études

Mode l'emploi MatheO

Version imprimable Page mise à jour le 04/10/2018