Concours

European Law Moot Court Competition

Qualification pour les finales régionales !



Pour la sixième année consécutive, l'équipe de l'Université de Liège s'est qualifiée pour les finales régionales de l'European Law Moot Court Competition.

L’équipe composée de Sophie Bianchi (agent de la Commission), Anissa Oyasin (partie demanderesse), Laura de Sabato (conseil des parties) et Charline Xhonneux (partie défenderesse) a porté haut les couleurs de l'Université de Liège lors de l’une des finales régionales. Après Brème (Allemagne), Athènes (Grèce), Göteborg (Suède), Lucerne (Suisse) et Ljubljana (Slovénie), l’équipe s’est rendue à Bucarest (Roumanie) pour participer à la finale régionale du 13 au 16 février de cette année.

L’Edition 2020

Les participants ont été soutenus dans leurs démarches par leurs coachs Simon TROCHBrieuc GEUZAINE et Maxime TECQMENNE et ont été supervisés par le Professeur VAN CLEYNENBREUGEL (liés au "Liège Competition and Innovation Institute").

Durant cette compétition, les participantes ont également eu le privilège d'être encadrées par de nombreux cabinets d’avocats renommés tels que Allen & Overy, Freshfields, Jones Day, Intakt law ainsi que Latham & Watkins. D’ailleurs, elles profitent de la présente occasion pour les remercier, encore une fois, pour leurs précieux conseils et commentaires qui leur ont permis d’en apprendre davantage sur le droit européen, la manière d’aborder la rédaction de conclusions écrites et la présentation orale d’arguments juridiques.

Compte tenu de la qualité de ses conclusions écrites, l'équipe de l'Université de Liège a été sélectionnée pour participer à la finale régionale se tenant à Bucarest.

Cette sélection fit la fierté de toute l’équipe, ainsi que de leurs coachs, notamment au vu de la grande complexité des faits de l’affaire de cette édition 2020. En effet, c’est autour de trois questions, l’une sujette à grand débat au sein de l’Union européenne, les autres inédites et complexes, que l’équipe de l’Université de Liège a concentré ses efforts pour tenter d’aller au plus loin dans la compétition. La première traitait de l’équilibre entre la protection du bien-être animal et la liberté de religion dans le contexte de l’abattage rituel. La deuxième portait sur la division des compétences entre l’Union européenne et ses états membres dans le cadre de l’adoption d’une directive mettant fin aux changements d’heure saisonniers. Enfin, la troisième abordait la problématique, dans le contexte du Brexit, de l’assimilation temporaire, par un État membre de l’Union, d’un pays ayant récemment quitté l’Union européenne à un État membre à des fins fiscales.

Dans ce contexte, les étudiantes ont alors eu l'opportunité de plaider devant un jury composé de professeurs, juges et juristes spécialisés en droit de l'Union Européenne.

Cette incroyable expérience a permis aux étudiantes d’approfondir de nombreuses compétences. En effet, durant un long processus de collaboration, elles ont pu développer une certaine aisance tant sur le plan humain, relationnel qu’intellectuel. Elles ont également eu l’occasion de mettre leurs capacités mentales à rude épreuve afin de surmonter ce challenge inédit.

Ainsi, c’est dans une ambiance studieuse, enrichissante et pleine de découvertes que ce travail de longue haleine a conduit l’équipe à faire ses bagages pour s’envoler vers Bucarest. L’esprit d’équipe et la détermination qui animaient les participantes les ont poussées à donner le meilleur d’elles-mêmes. En outre, elles ont pu renforcer leurs liens grâce à cette épreuve hors du commun. Ce faisant, elles ont également eu le plaisir de rencontrer d’autres étudiants venant des quatre coins de l’Europe pour partager des moments de fraternité. C’est donc dans une atmosphère conviviale et remplie d’enthousiasme que les quatre étudiantes liégeoises ont fièrement représenté leur Université.  

Le concours

L’ELMC est un concours organisé sur le thème du droit de l’Union Européenne et est considéré, dans ce domaine, comme le plus prestigieux au monde. Il se compose de trois phases. La première, la phase des conclusions écrites, permet à 48 équipes (sur plus de cent universités participantes provenant du monde entier) de se qualifier pour l’une des quatre finales régionales. Chaque finale régionale reprend 12 équipes de quatre membres plaidant devant des académiciens, avocats ainsi que des juges : un requérant, un défendeur, un agent de la Commission ou un Avocat Général, ainsi qu’un conseiller. La grande finale se déroule devant les juges de la Cour de Justice de l’Union européenne.

Ce concours permet avant tout d’acquérir une meilleure maîtrise de l’anglais juridique, cette compétition étant bilingue (anglais-français). De plus, la rédaction de conclusions écrites et la défense orale de celles-ci permettent de développer des compétences essentielles dans le monde juridique. En outre, c’est avant tout une expérience humaine inoubliable, tant sur le plan personnel que collectif.

Vous souhaitez participer à l'édition 2021 ?

Si vous êtes actuellement en dernière année du Bachelier et êtes particulièrement intéressés par le droit européen, n’hésitez pas à prendre contact avec Simon TROCH ou avec le Professeur VAN CLEYNENBREUGEL pour de plus amples informations à propos de la participation à l’ELMC.

Share this news